La Caravane de l’humour revient encore cette année pour une septième édition prévue jusqu’au au 20 juillet à Douala. Principale innovation : la remise des prix aux humoristes.

Le festival récompensera le meilleur humoriste, la meilleure création artistique, la révélation humoristique de l’année, la meilleure émission satirique et la meilleure interprétation humoristique Tv.

«Nous avons créé les Awards de l’humour parce qu’il n’y a pas d’awards spécialement réservé à l’humour, mais aussi parce que c’est un élément motivateur pour pousser les humoristes à créer davantage», justifie Black-Oya (photo), le promoteur.

Parmi les artistes invités cette année, Moustik Karismatik, Paracétamol, Mboma Hélicopter ou encore Ulrich Takam. Mais aussi l’humoriste ivoirien Amiral Enk2k, invité spécial de cette édition. Une édition placée sous le thème : «La revalorisation de l’humour camerounais».

La Caravane de l’humour se veut une vitrine de promotion, d’expression et de célébration de l’art humoristique. Au-delà de sa dimension artistique et culturelle, cet évènement présente des enjeux et intérêts socioéconomiques capables de contribuer au développement de la nation, indiquent les organisateurs.

Ce festival a pour objectifs, entre autres, de développer la diffusion des œuvres artistiques, conserver l’unité nationale à travers l’expression de la diversité culturelle, valoriser, vulgariser, préserver et pérenniser le riche patrimoine socioculturel et artistique des amoureux de l’humour au Cameroun et en Afrique subsaharienne.

«C’est avec beaucoup de gratitude, de ferveur et d’émotion que j’organise chaque année ce grand rendez-vous de culture qui me conforte dans la conviction selon laquelle quand on est sur le droit chemin, il y a de bonnes volontés sensibles aux options prises, surtout lorsque celles-ci portent des fruits meilleurs», affirme Alain Stéphane Weldjou alias Black-Oya.

 

P.N.N