Le long métrage «Maki’la» est le grand vainqueur de la 22e édition du Festival international de cinéma Écrans noirs qui a refermé ses portes vendredi 20 juillet 2018 à Yaoundé.

Le film de 78 minutes réalisé par la Congolaise Machérie Ekwa Bahango (photo) a remporté l’Écran d’or, le prix le plus prestigieux du festival. Un coup de maître pour la jeune réalisatrice et scénariste qui signe ici son premier film. «Il y a une espèce de maîtrise de la réalisation qui en a étonné plus d’un. Non seulement c’est un premier film, mais c’est un film d’une fille autodidacte. On peut avoir une année sur 20 une jeune pépite qui sort, une étoile qui brille dans le firmament. Et ça, c’est le cas de cette jeune femme de République démocratique du Congo (Rdc) avec laquelle il faudra absolument compter», soutient Bassek ba Kobhio, le promoteur des Écrans noirs.

«Maki’la» dépeint la vie rude des enfants de la rue à Kinshasa, la capitale de la Rdc. «Le film raconte l’histoire d’une jeune fille de la rue, Maki, qui essaie de s’échapper de son mariage basé sur la violence et l’exploitation. Maki est arrivée dans la rue à l’âge de 13 ans. Elle a été accueillie par un caïd de la rue, Mbingazor qui, au début, l’a protégée, ensuite lui a appris à survivre dans la rue par la prostitution, le vol et autres moyens… Et plus tard, ils se sont mariés. Mais très vite, Maki se lasse de la violence qu’elle subit de son homme. Elle décide de le quitter et de se cacher dans un garage abandonné», explique, dans une interview, la cinéaste de 24 ans par ailleurs mannequin.

Sorti le 17 février 2018, le film a été présenté en première au Festival international du film de Berlin cette année. Il était également sélectionné au Festival international du film de Seattle et au Festival du film africain de New York, aux États-Unis.

 

Patricia Ngo Ngouem