«Samuel Eto’o s’engage avec le Fc Metz». L’affiche, montée avec beaucoup de réalisme, annonce l’arrivée de l’ex-capitaine des Lions indomptables au Fc Metz. On y voit Eto’o arborant le nouveau maillot pour la saison 2018-2019 de ce club français, pensionnaire du championnat professionnel de football de Ligue 2. Il n’en fallait pas plus pour que les réseaux sociaux ne s’enflamment et que la rumeur ne se répande comme une trainée de poudre.

Certains affirment alors que l’ancien joueur-vedette du Barça et de l’Inter Milan a été aperçu dans la ville de son nouveau club. D’autres vont plus loin en disant que son «ami» Georges Mandjeck, ancien sociétaire du Fc Metz, l’a convaincu de signer chez les Grenats, surnom donné au club lorrain.

Alors, info ou intox ? «Je vais demander à mon agent», a réagi Eto’o sur son compte officiel Twitter, en réponse à la question d’un fan qui voulait savoir si le club français lui a proposé un contrat. On a connu mieux comme «démenti».

«TOUT EST POSSIBLE»

Toutefois, le quadruple Ballon d’or africain n’exclut pas un retour en France. Surtout qu’il est libre maintenant, après avoir quitté le club turc Konyaspor où il évoluait depuis janvier 2018. Ce, alors que son contrat courait jusqu’en 2020.

En effet, à la question d’un autre fan de savoir s’il serait intéressé à poursuivre sa carrière dans l’Hexagone, la star du football camerounais de 37 ans répond : «Pourquoi pas ? Tout est possible».

Comme jouer à Nîmes Olympiques, club français de Ligue 1 qui s’est amusé en évoquant la rumeur de la signature de Samuel Eto’o pour la saison 2018-2019 ? On y croirait presque, puisque l’intéressé s’est volontiers prêté au jeu en proposant de participer au financement de son arrivée dans ce club.

A une admiratrice du club qui lui demandait s’il allait signer avec Nîmes Olympique – une question que d’autres supporters se posent sans doute – Eto’o a répondu : «A tous ces gens, vous direz qu’impossible n’est pas camerounais. J’en suis l’exemple». La fin du mercato nous le confirmera…ou pas !

 

Patricia Ngo Ngouem