Martin Camus Mimb est le nouveau coordonnateur des Team Press Officers des équipes nationales de football du Cameroun, toutes catégories confondues. Le journaliste et promoteur de Radio sport infos (Rsi) a été nommé à ce poste par le président du Comité de normalisation de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), Dieudonné Happi, dans une décision rendue publique le 19 octobre 2018.

Il aura pour tâche l’organisation et la facilitation des relations presse et de la communication, en relation avec le chef du département communication et la coordination des équipes nationales de la Fecafoot. Il sera également chargé de la coordination de tous les Team Press Officers desdites sélections.

C’est avec une joie mêlée de surprise que Martin Camus Mimb a accueilli sa nomination. Une nomination qui n’est cependant pas «une consécration ou un privilège», affirme l’ancien correspondant de Canal+. Selon lui, il s’agit davantage d’une «reconnaissance de ce qu’on est capable de faire» et d’une «grosse responsabilité». Car «c’est comme si on appelait un chirurgien dans un bloc opératoire pour opérer un malade. Il ne doit pas avoir le triomphalisme, mais plutôt être concentré sur l’objectif. C’est comme cela que je prends ma nomination», confie celui qui a reçu la médaille de Chevalier de l’ordre de la valeur le 20 mai 2017 à Douala.

Pour ceux qui seraient tenté de penser que cette nomination est une revanche, lui qui était pressenti pour le poste de Team Press Officer de la sélection nationale fanion de football masculin en août dernier, Martin Camus Mimb répond par la négative. «Ce n’est pas une revanche parce que j’estime que ceux qui ont la prérogative de nommer sont libres de vous appeler ou pas. Je ne viens pas régler les comptes. Je travaille pour le Cameroun, pas pour des individus», précise-t-il. N’allez pas non plus croire que ce poste est taillé à sa mesure.

«Je ne pense pas que lorsqu’on créait le poste, on pensait nécessairement à moi. Dans une nouvelle dynamique d’organisation des équipes nationales, ils (les responsables de la Fecafoot, Ndlr) ont peut-être estimé qu’il fallait quelqu’un d’expérience pour pouvoir le faire», laisse entendre le journaliste. Loin de toute polémique, Martin Camus Mimb entend mener à bien son rôle de coordonnateur des Teams Press Officers des équipes nationales de football.

Ce, en apportant son «expérience à tous ceux qui sont en place et les accompagner. Je le faisais déjà avant d’avoir été nommé. Là maintenant, c’est officiel.Il faut juste que je les accompagne et les aide», précise-t-il. Premier à occuper ce poste, il compte par ailleurs laisser son empreinte. «J’ai la responsabilité de laisser des marques et une organisation qui est capable de servir ceux qui vont venir par la suite», conclut-t-il.

P.N.N.