L’acteur et humoriste gabonais Serge Abessolo alias Ashimoto Tanaka, vient de terminer le tournage de «Si loin… si près». Il nous fait la bande-annonce du film qui sort dans quelques semaines.

 

Pendant que ses amis se passionnaient pour la Coupe du monde de football en Russie et que d’autres foulaient le tapis rouge du Festival Écrans Noirs à Yaoundé, Serge Abessolo alias Ashimoto Tanaka (à gauche sur la photo ci-dessous pendant le tournage) était à Libreville au Gabon, en train de crier «moteur !», «coupez !» sur le plateau du film «Si loin… si près».

Il a évidemment décidé de laisser durer le suspense jusqu’à la sortie officielle du film prévue le 5 janvier 2019, mais il donnait déjà un indice à ICI Cameroun: «Souvent on cherche ailleurs ce juste à côté de nous».

Le tournage a duré un mois, soit du 1er juin au 2 juillet. Au générique, on retrouve les Gabonais Aisha Yamav et Alexandre Awassi, la Camerounaise Blanche Bana… et lui-même Serge Abessolo pour Cap 9 Communication en collaboration avec Eagle Film. Les ambitions de l’équipe pour ce film sont évidemment une participation remarquée au prochain Festival panafricain du cinéma et de la télévision d’Ouagadougou (Fespaco), aux Écrans Noirs et à bien d’autres festivals à travers le monde.

Une fois le tournage terminé dans la capitale gabonaise, Serge Abessolo a enchainé en participant au tournage d’une série TV (Femmes aux foyers) au Burkina Faso sous la direction de la réalisatrice burkinabé Khady Traoré.

Pour cet artiste gabonais multicarte, le challenge a toujours été de tutoyer l’excellence dans tous les domaines auxquels son énorme potentiel lui donne accès. Il y a cinq ans, il résumait son parcours par une boutade : « Au Gabon, j’ai travaillé avec Bongo Père, Bongo Fils, mais peut-être pas encore avec le Saint Esprit ! ».

 

TOUCHE-A-TOUT ÉLÉGANT

Au Gabon Ashimoto Tanaka a joué dans la plupart des œuvres qui ont cartonné à l’écran, comme Orega de Marcel Sandja, Dolé d’Imunga Ivanga, Les Couilles de l’Éléphant d’Henri Joseph Koumba Bididi, Les Années Ecoles la série réalisée par le Cenaci gabonais.

Il a surtout commencé cette aventure comme une blague au début des années 1990 quand, fortement inspiré par l’humoriste camerounais Essindi Mindja, il perce rapidement avec des spectacles comme Les Sergeries d’Abess, 10 Ans de moi, Cou me revoilà, Je suis Candidat…

Le natif de Bitam a aujourd’hui quarante-huit ans et reste plutôt athlétique. Drôle aussi : « C’est dans l’humour que tout le monde m’a connu et que toutes les autres choses sont venues à moi ».

Maître de cérémonies apprécié au Fespam 2001 à Brazzaville ou au Fespaco 2007 à Ouagadougou, il a reproduit cette performance au LFC Awards à Douala le 29 novembre dernier puis au Festival Tazama que dirige Claudia Yoka, à Brazzaville le 2 décembre dernier. Ce fonctionnaire passé par l’École de préparation aux carrières administratives (Epca) de Libreville et le cabinet du ministre gabonais des PME, espère continuer de repousser ses propres limites pour rester toujours «Si loin… si près».

 

T. Minko’o – ICI Cameroun