Geneviève Hanglog épouse Tjouès est devenue en 2013 la Vice-présidente de la toute première chambre haute du Parlement camerounais. Une étape décisive dans une carrière politique de trente ans pour celle qui est née en janvier 1944 au village Niel non loin de Ngambè dans le département de la Sanaga Maritime.

Orpheline trois mois après être venue au monde, elle est élevée à l’orphelinat du Saint Esprit par les sœurs de la Mission catholique d’Edéa. C’est au sortir de cette institution qu’elle rencontre son époux Raphaël Tjouès, installé en France. De retour au Cameroun, Mme Tjouès se consacre à l’éducation, en reconnaissance à l’œuvre des sœurs de la Mission catholique.

Enseignante au lycée, elle dirige parallèlement l’école Notre Dame d’Edéa durant 28 ans. A la retraite, elle a créé en 1978 la Fondation Arc-en-ciel dédiée à la formation professionnelle et à l’insertion sociale des filles-mères. Au point où, à Edéa, Mme Tjouès est considérée comme la mère des «mères célibataires», en même temps qu’elle est la présidente d’honneur des femmes Bayam sellam (revendeuses) du marché d’Edéa.

Présidente de la section l’Organisation des femmes du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) de la Sanaga maritime nord à Ngambe, membre du bureau politique et du comité central du Rdpc, elle a aussi été vice-présidente du Congrès du parti en 2011, ancienne député et vice-présidente du groupe parlementaire Rdpc à l’Assemblée nationale de 1997 à 2010.

Avec Geneviève Tjouès, la Journée Internationale de la Femme fournit à ICI Cameroun l’occasion de célébrer celles qui ont su poser leur empreinte sur l’histoire du pays. Sportives, artistes, intellectuelles, femmes d’affaires, femmes politiques ou de pouvoir, elles apparaissent dans cette galerie de portraits par ordre alphabétique.

 

Prochainement: TSANGA Delphine

 

Précédemment

NGONG MUA Josepha

NGWA Liza

NJEUMA Dorothy

NJOYA Rabiatou

NNANA Marie Claire

NZIE Anne-Marie

SITA BELLA Thérèse

SONGWE Vera

TANKEU Elisabeth

TCHUINTE Agnès Marie