La romancière franco-camerounaise, arrivée en France à 17 ans pour suivre des études de lettres et de gestion, a tapé à l’œil de la communauté littéraire mondiale en 1987 lorsqu’elle publie son premier roman, C’est le soleil qui m’a brûlée à l’âge de 26 ans !

Elle a depuis obtenu le Grand Prix littéraire de l’Afrique noire pour Maman a un amant, le Grand Prix du roman de l’Académie française pour Les Honneurs perdus et le Grand Prix de l’Unicef pour La Petite Fille du réverbère. Outre sa carrière d’écrivain, elle milite auprès de nombreuses associations pour la reconnaissance des minorités, le développement de la francophonie et la lutte contre le sida.

En 2010 elle a faite chevalier de la Légion d’honneur et chevalier des Arts et des Lettres en France, puis son pays lui a décerné les distinctions d’officier de l’Ordre de la Valeur (2013) et commandeur de l’Ordre de la Valeur (2017).

Avec Calixthe Beyala, la Journée Internationale de la Femme fournit à ICI Cameroun l’occasion de célébrer celles qui ont su poser leur empreinte sur l’histoire du pays. Sportives, artistes, intellectuelles, femmes d’affaires, femmes politiques ou de pouvoir, elles apparaissent dans cette galerie de portraits par ordre alphabétique.

 

Prochainement : BILOA Marie Roger

Déjà publié

  1. AHIDJO Germaine
  2. BASSONG Isabelle
  3. BERTHELOT Patricia
  4. BETALA Cécile