Elle a crevé l’écran sur TV5 Monde avec ses prises de parole dans l’émission Kiosque, tandis que ses publications «Africa International» et «ICI Les Gens du Cameroun» la plaçaient dans le cercle très fermé des patronnes de presse de niveau international en Afrique. Elle fut longtemps la seule Africaine à la fois directrice de rédaction et propriétaire de son propre magazine.

Celle qui a étudié le journalisme, la diplomatie puis la germanistique entre la Côte d’Ivoire, la France et les Pays Bas a été recrutée comme reporter au newsmagazine panafricain «Jeune Afrique». Admiratrice d’Oprah Winfrey, elle a gravi les échelons au point de passer rédactrice en chef.

En 1991, elle rachète le plus ancien des panafricains francophones : Africa International, fondé en 1958 à Dakar. Le journal sera distribué dans 45 pays, faisant la joie des politiques et de la classe d’affaires.

En 2003, elle lance à Yaoundé le magazine people ICI Les Gens du Cameroun qui connaît un succès tel qu’une version gabonaise est mise sur le marché cinq ans plus tard. Dans la foulée, Marie Roger Biloa, membre de l’Africa, Media Initiative (AMI) a initié deux cadres de réflexion stratégiques sur le sort du continent noir : le Club Millenium et le Millenium Lady’s Club.

A la fin de l’année 2018, la résidente parisienne et berlinoise était de nouveau sous les feux de la rampe : cette fois pour les premières émissions de sa chaîne de télévision MRBTV qui se veut la chaîne de la connaissance d’un point de vue africain.

Avec Marie Roger Biloa, la Journée Internationale de la Femme fournit à ICI Cameroun l’occasion de célébrer celles qui ont su poser leur empreinte sur l’histoire du pays. Sportives, artistes, intellectuelles, femmes d’affaires, femmes politiques ou de pouvoir, elles apparaissent dans cette galerie de portraits par ordre alphabétique.

 

Prochainement : BIYA Chantal

Déjà publié

  1. AHIDJO Germaine
  2. BASSONG Isabelle
  3. BERTHELOT Patricia
  4. BETALA Cécile
  5. BEYALA Calixthe
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *