Antoinette Justine Zongo est la première femme à occuper la fonction de préfet au Cameroun, ce depuis le mois d’octobre 2012 à Bandjoun dans le  département du Koung-Khi, Région de l’Ouest.

C’est dans la ville de Sangmelima (Dja et Lobo, Région du Sud), le 2 septembre 1962, que vient au monde Antoinette Justine Nyambone, celle-là qui obtiendra son premier diplôme, le CEPE en 1974 à la mission catholique d’Akon dans la même cité. Au terme d’études sans histoire sanctionnées par un baccalauréat A4 puis par une licence d’Histoire à l’Université de Yaoundé, elle rallie en 1987 l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (Enam).

Affectée dans un premier temps à la délégation régionale du ministère de l’Urbanisme et de l’Habitat en 1989, Antoinette Justine Zongo revient dans les services centraux du ministère de l’Administration territoriale (Minat) où elle est promue conseillère aux affaires juridiques et financières.

Après cela elle sera, pendant deux ans, premier adjoint préfectoral d’Edea (Sanaga Martime, Littoral) puis sera nommée sous-préfet de l’arrondissement de la Mefou et Akono en septembre 2008. Il ne lui faudra que quatre ans pour inaugurer le palmarès des femmes préfets dans son pays. Epouse Zongo et mère de cinq enfants, elle s’est définie dès sa prise de fonctions comme «un tube à essai du commandement féminin», précisant du reste qu’ «à la différence des hommes, les femmes examinent toute situation, écoutent, consultent beaucoup avant de prendre une décision».

Avec Antoinette Justine Zongo, la Journée Internationale de la Femme fournit à ICI Cameroun l’occasion de célébrer celles qui ont su poser leur empreinte sur l’histoire du pays. Sportives, artistes, intellectuelles, femmes d’affaires, femmes politiques ou de pouvoir, elles apparaissent dans cette galerie de portraits par ordre alphabétique.

 

Précédemment

NNANA Marie Claire

NZIE Anne-Marie

SITA BELLA Thérèse

SONGWE Vera

TANKEU Elisabeth

TCHUINTE Agnès Marie

TJOUES Geneviève

TSANGA Delphine

WEREWERE LIKING

ZANG NGUELE Rose