Norbert Eloundou Engama, ancien journaliste-vedette de la télévision nationale camerounaise, révélé par l’émission Actualités Hebdo, a fini par faire un autre choix de carrière, devenant au passage Directeur des affaires institutionnelles à Guinness Cameroun. Des fonctions très prenantes qui rendent encore plus précieux les moments partagés avec sa famille.

Ce natif de Mokolo à Yaoundé voulait devenir prêtre. «J’avais deux options, devenir  journaliste ou prêtre. Rentrer dans le sacerdoce me tentait plus car je suis issu  d’une famille très chrétienne. J’ai raté exprès le concours dans un collège laïc pour être pensionnaire au petit séminaire de Mvolyé», explique-t-il. Cependant, son séjour dans cet univers ne fait pas long feu à cause de problèmes administratifs qui entraînent la fermeture momentanée de l’établissement. L’adolescent s’inscrit alors en classe de seconde au Collège de La Retraite à Yaoundé.

IL DIRIGE UNE MANIFESTATION D’ÉTUDIANTS

À l’École supérieure des sciences et techniques de l’information (ESSTI) de Yaoundé qu’il intègre en 1985, il est élu président de l’Association des élèves journalistes avec le soutien de ses amis Nta à Bitang et Haman Mana. En 1987, il dirige même une manifestation d’étudiants à l’Université de Yaoundé I, et contribue à rétablir le dialogue avec les autorités académiques.

Affecté à la CRTV, le journaliste intègre le service politique. Lorsqu’il est appelé dans l’équipe de production de l’émission Actualités Hebdo, il propose à Didier Otti, l’animateur-vedette de l’époque, de faire une  analyse hebdomadaire des faits politiques. Très vite, Norbert est adopté par l’équipe et il assure la permanence de l’émission lorsque Didier Otti va en stage aux États-Unis. Beaucoup ont encore en mémoire son entretien avec Simon Munzu, juriste et transfuge d’une commission mise en place pour élaborer la constitution

«DES JOURNAUX ONT ANNONCE MA FUITE DE LA CRTV»

Intéressé par le marketing politique, Norbert Eloundou Engama obtient une bourse d’excellence de la Francophonie pour le Canada afin, dit-il, «d’élargir mes horizons et surtout ajouter une corde à mon arc». Mais sa filière n’étant pas répertoriée à l’Université du Québec à Montréal, il se tourne vers la communication organisationnelle. Son Master en poche, il décide de rentrer au Cameroun et à la Crtv, malgré les réserves de ses proches qui lui prédisent un bel avenir aux Amériques.

En 1998 son retour à la Tour de Mballa II se fait dans une étrange atmosphère. «Certains journaux avaient déjà annoncé ma fuite de la Crtv», indique-t-il. Cette année-là, il est nommé conseiller au cabinet du directeur général où il retrouve Gervais Mbarga et Antoine Marie Ngono.

IL AMENAGE LE SITE WEB DE LA CRTV

Pendant cinq ans, Eloundou Engama s’occupe de planification stratégique et de l’aménagement du site web de la Crtv : «Lorsque j’étais au  Canada, la diaspora n’avait pas assez de nouvelles du Cameroun. J’ai fait la remarque à mon retour et on a adopté l’idée».

Mais bientôt, le climat dans l’entreprise vire au gris: «À la Crtv, les gens se sont bagarrés pour de petits espaces et parfois ils utilisaient des armes pas très professionnelles…» Cette atmosphère réussira à saper le moral du conseiller du directeur qui dès lors va accepter de collaborer avec des organismes internationaux. Dans la foulée, il crée CLS Consulting, un cabinet de management et de stratégies de communication actuellement en hibernation. Par ailleurs, il donne des cours de commerce et distribution à l’Université catholique d’Afrique Centrale. Appelé par la BAT Cameroon où il est nommé Corporate Communication Manager, Eloundou Engama laisse un vide à la Crtv.

 

Texte : Miriam Fogoum – Photo Jean Pierre Kepseu – ICI Cameroun