Le Cameroon International Film Festival (CAMIFF) a tenu ses promesses récemment à Buea, chef-lieu de la région du Sud-Ouest. Une centaine de festivaliers, 20 courts-métrages, 15 documentaires, 10 longs-métrages et 11 films dans la catégorie «Films camerounais», pour ne citer que ça, ont meublé l’événement. Avec en prime une journée d’écotourisme, une soirée culturelle et une spéciale white party.

Créé en 2016 par le producteur camerounais Agbor Gilbert Ebot, le Camiff c’est aussi la tradition des récompenses des figures du cinéma camerounais. Pour l’édition 2018, Gérard Essomba a été couronné meilleur acteur, tandis Belinda Nahbila s’est illustrée dans la version féminine de la même catégorie.

Bassek ba Kobhio a reçu un award pour son engagement dans la promotion de l’industrie cinématographique, et Rebel Pilgrim de Paul Samba a été consacré meilleur film de l’année.

Rendez-vous pris pour la prochaine édition !

D.N