Le 2 mars dernier, Justin Ebanda Ebanda a reçu un prix dans le cadre du concours international organisé par l’association Opinceaux  D’Afrique qui récompense les artistes contemporains de la zone CEEAC (Communauté économique des états de l’Afrique centrale).

Ce pur produit de l’Institut des Beaux-Arts de l’Université de Douala (qui lui a délivré en 2016 un Diplôme d’Études Supérieures en Arts Plastiques) a convaincu le jury par son installation de peinture appelée Espace Union Africaine.

Pour l’auteur, ce projet «interroge l’amnésie collective de l’histoire des leaders africains et celle de l’identité culturelle attribuer à l’Afrique à travers le tissu pagne. Il questionne les modes et les moyens de transmission de la mémoire collective, ainsi que la valorisation et la vulgarisation du patrimoine culturelle originel africain. Signs Of A Future Leaders, peint le visage de l’Afrique avenir donnant l’opportunité à l’enfance d’aujourd’hui et leaders de demain, de rêver à partir de la portée des actions des héros d’hier».

 

GRAPHIQUES LIÉS AU COSMOS

Aux spectateurs qui admiraient la présence de tissu pagne dans son œuvre, Justin Ebanda Ebanda a expliqué que «les tissus africains ont toujours bénéficié de la décoration des graphiques liés au cosmos et à la vie quotidienne de peuples. Je trouve nécessaire que l’Afrique s’approprie véritablement du tissu pagne pour vulgariser son patrimoine culturel et s’en servir comme outils de transmission et de communication de sa mémoire collective».

A l’instar de Sophie Calle, Bruce Clark, Sammy Balodji, Christian Boltanski, Allen Ruppersberg, Ebanda fait de la mémoire la matrice de son travail artistique.

 

J. E.