Elle fut la première femme à siéger comme députée, chargée des affaires féminines au sein de l’Assemblée nationale du Cameroun méridional.

A l’instar de Gwendoline Burnley et de l’artiste Anne Marie Nzié, la femme politique Josepha Ngong Mua fut désignée parmi les 3 femmes clés du XXe Siècle au Cameroun lors des célébrations de l’An 2000. Un Comité gouvernemental spécialement créé pour la circonstance avait siégé pour rendre ce verdict.

Alors que le premier gouvernement du Southern Cameroons fut mis en place le 15 mai 1958 sous la présidence du Dr Endeley, le gouvernement de John Ngu Foncha formé l’année suivante se montra plus que favorable à la Réunification. Josepha Ngong Mua fut une des ardentes militantes de ce courant de pensée.

Cette enseignante au sens politique hors norme aura laissé son nouveau-né à la maternité de Buea pour se précipiter au Parlement où avait lieu un vote qui devait sauver le Bureau du gouvernement d’une motion de censure déposée par l’opposition.

Sous-secrétaire à l’éducation et à la jeunesse pendant 10 ans, Josepha Ngong Mua est demeurée membre du Comité central du Rdpc jusqu’à sa disparition le 6 septembre 2005 à Wum (Menchum, Nord-Ouest).

Elle aura milité dans les rangs de l’Union nationale camerounaise (Unc) puis dans le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) pendant 34 ans, obtenant trois mandats successifs à l’Hémicycle entre 1978 et 1993.

Avec Josepha Ngong Mua, la Journée Internationale de la Femme fournit à ICI Cameroun l’occasion de célébrer celles qui ont su poser leur empreinte sur l’histoire du pays. Sportives, artistes, intellectuelles, femmes d’affaires, femmes politiques ou de pouvoir, elles apparaissent dans cette galerie de portraits par ordre alphabétique.

 

Prochainement: NGWA Liza

 

Précédemment

K TINO

LEKE Rose

MBANGO ETONE Françoise

MBONO SAMBA Madeleine

MBOTO FOUDA Lucie

MEDOU BADANG Elisabeth

MIANO Léonora

MINKA Colette Jeannine

MOUMIE Marthe

NGA Rose Angeline