Quand on parle politique à Yaoundé la capitale du Cameroun, difficile de compter sans Rose Zang Nguele qui aura pris la suite de Delphine Tsanga en la matière.

Lorsqu’elle vient au monde le 12 mai 1947 à Mvog-Ada (Yaoundé) des œuvres d’Antoine Essomba Nguini et d’Agnès Ntsama, la petite Rose Abada Essomba est confiée à Emérant Tabi, un oncle dont l’épouse tardait à connaître les joies de la maternité. C’est avec ce fonctionnaire des finances qu’elle va effectuer le cycle primaire au gré des affectations. Douala, Yaoundé, Abong-Mbang, Lomié avant un retour définitif sur Yaoundé pour des études secondaires au collège de la Retraite en 1961. Dès lors naît son engouement pour  la vie associative en 1966 lorsqu’elle est élue présidente nationale de la Jeunesse estudiantine chrétienne féminine (Jecf).

En faculté de Lettres de l’université fédérale de Yaoundé après un an au Lycée général Leclerc (baccalauréat en 1968), elle milite à l’Union nationale des étudiants camerounais (Unec). Elle côtoie le Conseil national des femmes camerounaises et milite au sein du Comité national de la jeunesse et de l’éducation populaire (Conajep).

Professeur de français et d’espagnol, elle sera en 1976 secrétaire générale de l’Organisation des femmes de l’Union nationale camerounaise (Ofunc) de la section du Mfoundi. Cinq ans seulement après, elle est propulsée présidente de la section. Ministre des Affaires sociales du 7 juillet 1984 au 16 mai 1988, elle est ensuite nommée directeur général adjoint de la Direction générale du Développement touristique.

L’ancienne ministre brigue et gagne un siège à l’hémicycle pour la législature 1992-1997, reçoit la distinction de chevalier de l’ordre national de la valeur en 1994, avant de faire ses adieux au Parlement en 1997. En septembre 2007 elle est nommée secrétaire adjoint à l’Organisation au secrétariat du comité central. Plusieurs fois désignée par le président national coordonateur des activités du Rdpc dans le Mfoundi. Elle a fait son entrée au bureau politique du RDPC en 2001.

En 2006, en plus des fonctions d’adjoint au délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Yaoundé, Rose Zang Nguele est désignée présidente du conseil d’administration de la Cameroon national association for family welfare (Camnafaw), une organisation caritative œuvrant dans la promotion de la  famille et l’amélioration de la santé de la reproduction.

Avec Rose Zang Nguele, la Journée Internationale de la Femme fournit à ICI Cameroun l’occasion de célébrer celles qui ont su poser leur empreinte sur l’histoire du pays. Sportives, artistes, intellectuelles, femmes d’affaires, femmes politiques ou de pouvoir, elles apparaissent dans cette galerie de portraits par ordre alphabétique.

 

Prochainement: ZONGO Antoinette

 

Précédemment

NJOYA Rabiatou

NNANA Marie Claire

NZIE Anne-Marie

SITA BELLA Thérèse

SONGWE Vera

TANKEU Elisabeth

TCHUINTE Agnès Marie

TJOUES Geneviève

TSANGA Delphine

WEREWERE LIKING